Quels sont les troubles de la réfraction?

Un très grand nombre de personnes est affecté par au moins un trouble de la réfraction. Leur vue est alors floue de près et/ou de loin. Il existe cinq troubles de la réfraction que nous vous présentons à travers cet article.

Les 5 troubles de la réfraction

La myopie

Probablement le trouble de la réfraction le plus répandu, la myopie se caractérise par une vision floue pour les objets éloignés.

Il existe deux types de myopies :

  • Myopie axiale : elle provient d’un œil trop long et survient dès l’enfance
  • Myopie d’indice : elle est causée par la cataracte

L’hypermétropie

À l’inverse de la myopie, l’hypermétropie génère une vision floue pour les objets proches.

Il faut distinguer :

  • L’hypermétropie axiale : elle se développe durant l’enfance et provient d’un œil trop court
  • L’hypermétropie de puissance : peut survenir à cause d’un défaut de courbure cornéenne congénitale ou traumatique, d’un défaut de courbure cristallinienne causé par l’âge, d’une opération de la cataracte ou d’une luxation du cristallin

L’astigmatisme

L’astigmatisme se caractérise par une vision troublée de près comme de loin. L’astigmate a des difficultés pour discerner le contour des objets ainsi que les lignes.

Les spécialistes parlent :

  • D’astigmatisme direct : méridiens horizontaux en déficience de puissance par rapport aux méridiens verticaux
  • Astigmatisme inverse : méridiens verticaux en déficiences de puissance par rapport aux méridiens horizontaux
  • D’astigmatisme oblique : méridiens obliques en déficience de puissance par rapport aux méridiens de contre axes perpendiculaires

La presbytie

Trouble de la réfraction similaire à l’hypermétropie se traduisant par une vision floue pour les objets proches.

Cependant, la presbytie se développe à l’âge adulte. Plus précisément, elle résulte du vieillissement naturel du cristallin dont la souplesse diminue avec l’âge. La presbytie se développe surtout après 40-45 ans.

L’aniséiconie

Nettement moins connue que les autres troubles de la réfraction, l’aniséiconie concerne pourtant de nombreuses personnes.

Elle se caractérise par une différence de taille d’image entre les deux yeux. L’aniséiconie résulte d’une différence de vision ou de réfraction entre les deux yeux.

Peut-on cumuler plusieurs troubles de la réfraction ?

Il n’est pas rare de présenter plusieurs troubles de la réfraction. En effet, chaque œil peut être affecté par un trouble différent, et un œil peut également cumuler plusieurs troubles.

Les cas les plus fréquents sont :

  • Myopie et astigmatisme
  • La myopie et presbytie
  • Myopie, astigmatisme et presbytie
  • Presbytie et astigmatisme
  • Hypermétropie et astigmatisme
  • L’hypermétropie et presbytie
  • Hypermétropie, presbytie et astigmatisme

Peut-on corriger définitivement les troubles de la réfraction ?

Le port de lunettes de vue est la solution la plus répandue et celle qui est en premier lieu proposé pour corriger un trouble de la réfraction. À l’âge adulte, un patient peut également opter pour des lentilles. Elles ont l’avantage d’être invisibles, moins encombrantes et plus pratiques. Cependant, tout le monde ne s’adapte pas aux lentilles.

Dans tous les cas, qu’il s’agisse de lunettes ou de lentilles, la correction est effective uniquement lorsque la personne les porte. Dès qu’elle retire ses lunettes ou ses lentilles, la vision est de nouveau troublée.

Pour une correction définitive d’un trouble de la réfraction, l’unique solution réside dans une opération de chirurgie réfractive. À ce titre, il existe deux méthodes :

  • La chirurgie laser : remodelage de la cornée à l’aide d’un laser. Il existe trois grandes techniques : la PKR (photo-kératectomie réfractive), le LASIK (Lamellar In Situ Keratomileusis) et le SMILE (Small Incision Lenticule Extraction).
  • La chirurgie intraoculaire : pose d’un implant (lentille artificielle) en avant ou à la place du cristallin. Cette opération est généralement réservée aux personnes de plus de 60 ans ou à celles qui ne réunissent pas les conditions optimales pour une intervention au laser.
Facebook Comments