Quels sont les différents appareils de l’opticien?

L’opticien est le professionnel qui confectionne, ajuste, monte et vend les différents appareils de correction de la vue, notamment les lunettes et les lentilles. Il travaille en complémentarité avec le médecin ophtalmologiste et il présente au patient des recommandations aussi bien techniques qu’esthétiques.

Il peut même jouer le rôle d’un commercial en orientant et en aidant le choix du client parmi une large gamme de produits et d’accessoires optiques. Mais la question qui se pose est : de quels matériels a-t-il besoin pour assurer ses missions ?

La chaufferette

La chaufferette optique est un appareil qui souffle de l’air chaud pour ramollir le plastique. Elle permet à l’opticien de travailler la monture afin de l’adapter facilement aux verres. Puis, elle aide aussi l’opticien à ajuster parfaitement les lunettes au visage du client.

C’est l’instrument idéal pour régler l’inclinaison et la courbure des branches de lunettes. Ce qui signifie donc qu’il permet à l’opticien de garantir le confort de vue et de port du client.

Le pupillomètre

Le pupillomètre est une sorte de jumelles que l’opticien utilise pour mesurer l’écart entre les yeux d’un client, notamment les demi-écarts pupillaires. Il est utile pour adapter parfaitement le centrage des verres et il se décline actuellement en différents modèles sur le marché, dont : le pupillomètre monoculaire, le pupillomètre binoculaire et lepupillomètre digital.

Le frontofocomètre

L’autre matériel pour les opticiens à soulever est le frontofocomètre. Celui-ci est efficace pour mesurer la puissance d’un verre de lunettes et pour identifier son centre optique.

En fait, il donne les valeurs respectives de la puissance frontale sphérique, de la puissance cylindrique, de l’axe du cylindre et de la puissance prismatique. Ce qui permet à l’opticien de centrer les verres des lunettes de manière optimale pour garantir un bon confort de vue.

La palpeuse

La palpeuse est l’appareil qui mesure et enregistre la forme d’un verre en le palpant. Elle mémorise aussi la forme de certains paramètres de la monture tels que l’écartement du nez. Ce qui permet à l’opticien de tailler le verre de manière précise et à la bonne forme.

La meuleuse

La meuleuse est l’instrument qui permet à l’opticien d’effectuer le taillage et le débordage des verres correcteurs afin de les adapter à la forme et aux dimensions de la monture. Elle permet de traiter les données relevées par la palpeuse et elle travaille au demi-dixième de millimètre près.

Lacolonne de prise de mesure

Pour fabriquer des verres plus précis et mieux ajustés à la physiologie du client, l’opticien utilise une colonne de prise de mesure. Cet instrument est plus fiable que lepupillomètre, car il permet de prendre des mesures plus complètes et de réaliser des verres progressifs individualisés.

Les pinces optiques

La pince optique est l’un des outils les plus répandus chez les opticiens. Elle permet de nano-manipuler un objet sans le toucher. De plus, elle est disponible en différents modèles actuellement dans les commerces, ne citant que : la pince à capsuler, la pince à égruger, la pince à extraire, la pince à marquer, la pince à pointer et la pince de démontage.

Les démonstrateurs

Dans un magasin d’optique, il n’est pas rare de retrouver des démonstrateurs. Ces équipements permettent effectivement à l’opticien d’exposer les points forts de ses produits aux clients.

Ils sont généralement dotés de surfaces réfléchissantes pour tester les verres polarisants. Puis, ils peuvent aussi être accompagnés d’appareils UV pour les verres photochromiques ou encore d’échantillons de verres plus ou moins amincis.

La monture et verres d’essai

Comme l’ophtalmologue, l’opticien peut aussi utiliser des lunettes d’essai et boite d’essai. C’est un ensemble de verres de lunettes amovibles qu’il place sur une monture spéciale pour effectuer un examen de vue et pour essayer différentes corrections à un client.

Facebook Comments